LOKI or not LOKI ?

actualités, Avis à tous, point étape

28 nov 2019
Billet d’humeur de Pierre-François, co-fondateur de l’association LOKI ORA.

Dire que dans 15 ans,  j’aurai 65 ans !

Dans l’immédiat je vais dignement fêter mon ½ siècle et je m’en réjouis, mais j’ai toujours dans un coin de la tête cette petite phrase : dans 15 ans j’aurais 65 ans.

Je me sens encore vert. J’ai de l’énergie, des projets des envies, je fais du judo avec des ados et je tiens encore le rythme. Bref j’ai la cinquantaine joyeuse et pétillante.

Lorsque qu’a germé l’idée de LOKI ORA, je pensais à mes propres parents. Je pensais à eux, à ma mère surtout, en me disant qu’elle aurait pu retrouver ses 3 amies de faculté avec qui elle vécut en colocation à la fin des années 50. Souvent je me disais que ce serait une belle manière de boucler la boucle que de partager une coloc LOKI ORA.

Seulement ils n’ont jamais voulu se dire qu’un jour ils seraient vieux. Ils ne s’y sont ni préparés ni projetés. Résultat, ça leur est tombé dessus presque du jour au lendemain. Et pas de bol ça leur est tombé dessus un peu violemment. Il a fallu parer au plus pressé. Malheureusement leur fin de vie risque de ne pas ressembler à ce qu’ils imaginaient.

Cette triste péripétie n’a fait que renforcer mon envie de faire vivre LOKI ORA.

Aujourd’hui je suis tellement touché par l’aventure que vivent nos premiers colocs LOKI ORA. Ils incarnent avec émotion ce rêve devenu réalité.

Demain ce sera mon tour je l’espère d’être coloc LOKI ORA. J’y serai avec ma femme et des couples d’amis. Quelle maison aurons-nous, qu’y ferons-nous, parfois on y pense, on en parle, d’une certaine manière on s’y prépare.

Autour de moi ils sont nombreux d’ailleurs à aimer l’idée de la colocation entre seniors pour leur propre retraite. Ils, elles sont nombreux et nombreuses à me le dire, et parfois sur le ton de la boutade (pas si boutade dans le fond) à me demander de leur réserver une place dans une maison, pour dans 15 ans, quand on aura 65 ans !

Avec plaisir les ami-e-s du fond du cœur avec plaisir.

Mais avant cela il va falloir qu’on se relève encore les manches. Car si la première coloc a ouvert ses portes, ce n’est qu’une marche gravie.

Les étapes à venir sont nombreuses, empreintes de la glorieuse incertitude de l’entrepreunariat. Mais je ne sais pas pourquoi j’ai la conviction chevillée au corps que dans 15 ans quand j’aurai 65 ans je pousserai à mon tour les portes d’une coloc LOKI ORA, et que pas mal d’ami-e-s en feront tout autant !

 

Vous souhaitez en savoir plus sur la colocation entre seniors LOKI ORA : cliquez ici
Par téléphone : 06 45 24 62 56

↑ retour aux actualités