Résultats de l’enquête « Habitat & seniors » menée par LOKI ORA

Avis à tous, point étape

19 avril 2019

Au vu de la faible littérature sur le sujet de la colocation entre seniors, Aéla Tardivel, psychologue sociale, a rejoint l’équipe afin de réaliser cette enquête et de nous aider à mettre en place la méthode d’accompagnement des futurs colocataires, ADN de l’association.

L’enquête en quelques chiffres
L’objectif de cette enquête était de récolter des informations sur la perception des seniors quant à la colocation entre seniors afin que les futures colocations répondent au plus près des attentes et besoins exprimés.
Les entretiens se sont déroulés du 18 février au 3 avril 2019.
18 entretiens individuels ont été menés, sur 13 femmes et 5 hommes entre 55 et 83 ans. Cela représente plus de 14h d’enregistrement avec une moyenne de 47 minutes par entretien.
Les enquêtés vivent en majeure partie sur Nantes Métropole, 14 sont retraités et 4 encore en activité. Deux personnes ont eu une expérience de colocation et 13 vivent seules au sein de leur habitat actuel.

Les résultats
Tous les entretiens ont été enregistrés, retranscrits informatiquement puis ils ont été analysés. Il s’agit d’une analyse de contenu thématique catégorielle, c’est-à-dire qu’Aéla a repéré pour chaque entretien tous les thèmes qui ont été mentionnés en réponse aux questions sur les attentes, les freins et les éléments indispensables au bon fonctionnement de la colocation. L’objectif n’était pas de rechercher la singularité mais d’observer ce qui est commun entre tous les enquêtés. Les différentes thématiques communes entre au moins deux enquêtés ont été regroupées pour avoir des résultats généraux.

Pourquoi intégrer une colocation ?
Trois principales raisons ressortent de cette enquête :

  • Pour des raisons sociales (pour les 2/3 des enquêtés), c’est-à-dire pour le partage, les échanges et le collectif. Mais également pour rompre l’isolement et la solitude
  • Pour des raisons financières (pour 1/3 des enquêtés), pour partager les frais et avoir un impact positif sur l’environnement
  • Pour anticiper voire éviter la maison de retraite (pour 1/3 des enquêtés), par la stimulation physique et cognitive des seniors grâce à l’activité du groupe (ou grâce au collectif), ce qui va favoriser le bien vieillir chez soi

Quelles sont les motivations vis-à-vis de la colocation entre seniors ?
Les enquêtés sont motivés pour entrer en colocation avec d’autres seniors s’ils peuvent :

  • rencontrer leurs futurs colocataires ; motivation exprimée par la moitié des enquêtés
  • Avoir son indépendance au sein du collectif ; recherché par les deux tiers des seniors
  • Avoir des points communs avec ses futurs colocataires ; exprimé par un tiers des seniors
  • Avoir un logement spacieux, avec une kitchenette, en zone urbaine desservie par les transports et proche des commodités, équipé d’internet …

Quels sont les éléments importants pour que la colocation fonctionne ?
Les seniors interrogés ont proposé différentes pistes et solutions pour que la colocation fonctionne bien :

  • Pour la majorité des enquêtés, le partage de repas, d’activités et de sorties en commun est essentiel au bon fonctionnement de la colocation sans que ce soit sous forme obligatoire, avoir sa propre kitchenette dans son espace privatif est également exprimé.
  • Le fait de pouvoir choisir ses colocataires est un point important : il s’agit de colocataires mixtes (âge, sexe), respectueux, tolérants et avec lesquels il y a des échanges
  • L’établissement d’une charte (ou règlement) à l’entrée qui peut évoluer ainsi que des réunions régulières ont été évoqués
  • Une autre piste proposée par un tiers des seniors est la possibilité de faire appel à un médiateur en cas d’éventuels conflits au sein de la colocation.

Quelle est la représentation sociale de la colocation réussie et de la colocation ratée ?
Avant tout, une représentation sociale correspond à un ensemble de croyances élaborées et partagées par les membres d’un groupe social donné (ici, les seniors) à l’égard d’un objet (ici, la colocation réussie et ratée), et participe à l’établissement d’une vision commune de la réalité. Dans une représentation sociale, il y a notamment un noyau central qui fait référence aux mots qui ont été le plus cités et en premier. Ce sont des éléments qui font consensus, sont intemporels.
Dans l’enquête, la colocation réussie a été associée à (noyau central) :

  • Partage
  • Joie
  • Convivialité
  • Indépendance

 La colocation ratée a été associée à (noyau central) :

  • Irrespect
  • Conflits
  • Individualisme

Quelques mots pour conclure…

Nous tenons à remercier Aéla pour la qualité de son travail et l’ensemble des enquêtés pour leur disponibilité et leur participation à l’enquête qu’Aéla a menée. Cette enquête a été accueillie positivement, et les échanges ont été précieux.

Merci à tous

↑ retour aux actualités