Ils parlent
de la colocation

Viviane Capitaine

Viviane Capitaine

Adjointe aux seniors et aux personnes âgées à la Chapelle-Sur-Erdre.

Entretien réalisé en mai 2020.

Nous vous laissons découvrir l’entrevue avec Madame Capitaine, adjointe aux seniors et aux personnes âgées à La Chapelle-Sur-Erdre !

Bonjour ! Pourriez vous vous présenter, nous parler de votre métier et de votre parcours ?

Je m’appelle Viviane Capitaine et j’ai 75 ans. Je suis adjointe aux seniors et aux personnes âgées à la Chapelle-Sur-Erdre. Je suis très investie auprès de ce public mais aussi pour la lutte contre la précarité, et de façon large, le développement des actions sociales. Le social est au cœur de mon parcours.

 

Aujourd’hui, un français sur cinq est âgé de 65 ans ou plus et ce chiffre va continuer de croître. Selon vous, quels sont les besoins des seniors actuels et futurs?

Aujourd’hui, 1/4 de la population de la Chapelle se situe dans la catégorie des « seniors ». De ce fait, il est indispensable de s’intéresser à leurs besoins. Pour les définir, il faut avant tout recueillir leur avis afin de se positionner dans une démarche participative, c’est-à-dire faire « avec » et non « pour » eux. Néanmoins, il y a des besoins qui sont connus et qui situent à différentes échelles. Il s’agit de :

  • Rester en bonne santé le plus longtemps possible et bien vivre, ce qui inclut notamment le fait d’avoir une alimentation saine
    Garder son autonomie
  • Avoir du lien social et rompre l’isolement
  • Rester à domicile le plus longtemps possible. D’ailleurs, le logement adapté est un élément crucial et la ville a un rôle à jouer notamment en termes d’information et de prévention sur le parcours résidentiel mais aussi en termes de services (ex. aide à domicile)
  • Avoir des transports adaptés (mobilité)

De votre point de vue, en lien avec votre domaine d’activité, quels sont les bénéfices et/ou intérêt de la colocation entre seniors ?

Les bénéfices de la colocation seniors sont multiples. Ce mode d’habitat permet de :

  • Pouvoir partager et s’entraider
  • Avoir du lien social
  • Pourvoir partager les savoirs de chacun
  • Se sentir en sécurité et rassurer son entourage
  • Retrouver des centres d’intérêts communs
  • Avoir des stimulations – s’entretenir (ex. impact positif sur l’alimentation)
  • Avoir un aspect économique intéressant

Néanmoins, la localisation de cette colocation est importante, il faut qu’elle soit proche des services et des transports.

Les mots qui me viennent à l’esprit lorsqu’on évoque le terme « colocation seniors » :

 

Enfin, une question bonus pour clôturer cet entretien sur une note plus « humoristique » : pourriez-vous constituer votre groupe de colocataires idéal, que les personnes soient célèbres ou non, vivantes ou mortes? Laissez libre cours à votre imagination.

Si je devais faire une colocation, mon groupe de colocataires idéal serait avec Jean Ferrat, mon idole, ainsi que des femmes et des hommes dynamiques, ouverts sur le monde !

↑ retour aux interviews